mauvaises conditions de travail= retraite en mauvaise santé

Selon une enquête présentée mercredi 5 octobre lors d’un colloque organisé à Paris par la Chaire Transitions Démographiques Transitions Economiques, quand un salarié a été exposé à des conditions de travail physiquement pénibles ou à des risques psychosociaux, il risque plus souvent d’être en mauvaise santé à l’âge de la retraite.

L’exposition à des contraintes physiques augmente de 32 % le risque de maladies chroniques et de 42 % la probabilité de devoir limiter ses activités.

L’exposition à des risques psychosociaux (RPS) a elle aussi des effets sur la santé physique ultérieure, mais dans une moindre mesure, avec un risque de limitations d’activités accru de 20 %.

Le fait d‘avoir  travaillé sous pression, vécu des tensions avec les clients, notamment fait exploser les risques pour les retraités : +78 % d’épisodes dépressifs, +92 % de troubles anxieux généralisés.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *