Arrêts de travail des fonctionnaires: contrôle ET prévention

Le 31 mars 2017, le Ministère de la Fonction publique a publié une circulaire relative au renforcement de la politique de prévention et de contrôle des absences pour raison de santé dans la fonction publique.

Le volet « prévention » de cette circulaire est particulièrement important.Il insiste sur les déterminants organisationnels et managériaux. L’amélioration des conditions de travail est présentée comme le vecteur le plus efficace pour lutter contre l’absentéisme.

La circulaire insiste sur le fait que les employeurs publics doivent s’interroger sur les effets de l’organisation du travail et du management sur le niveau de l’absentéisme. Ils doivent engager les démarches d’amélioration des conditions de travail et de qualité de vie au travail.

Ce sont bien l’organisation du travail et le management qui sont pointées comme étant les causes déterminantes de la souffrance au travail et de l’absentéisme qu’elle entraîne. Le CD91 devrait lire cette circulaire et s’interroger sur ses pratiques.

« Les absences au travail peuvent être le révélateur de difficultés liées à l’organisation elle-même. Elles ont un impact non négligeable sur le service public ainsi que sur le collectif de travail qui, bien souvent, assure, grâce aux ressources humaines disponibles, la continuité du service public, entraînant une dégradation des conditions de travail et une augmentation prévisible des arrêts de travail. Cette spirale doit être rompue par la mise en place d’une politique visant à traiter les déterminants organisationnels et managériaux des absences. « 

http://equipementcgt.fr/IMG/pdf/cir_42046.pdf

 

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *