Les vrais dessous du nouveau régime indemnitaire

1)      la part mensuelle liée aux fiches-métier (soit 60 % de votre régime indemnitaire).
 
On peut constater dans l’avenant à la délibération que le montant annuel de cette part s’élève à :
 
·         35 293 € pouvant aller jusqu’à 44 116 € pour un DGS .
·         4652 € à 5815 €  pour un chef de secteur
·         8000€ à 10 000€ pour un chef de projet
·         4000 € à 5000€ pour une assistante sociale
·         1191 € pouvant aller jusqu’à 1 985 € pour un agent de gestion administrative
·         1 100 € pouvant aller jusqu’à 1 345 € pour un agent de restauration
Le calcul est simple : un agent de restauration peut prétendre à 32 fois moins qu’un DGS ! !
On vous laisse le faire en pourcentage si vous voulez tomber de vos chaisesRien, absolument rien ne justifie un tel écart.
2) La part métier annuelle peut aller pour l’encadrement supérieur jusqu’à 21 089 €.
Autrement dit, c’est le montant du traitement annuel d’un bon nombre d’entre nous. 
3) Les modalités de réduction des primes en cas d’absence dès le premier jour.
– Nos NRI seront supprimés dès le premier jour de maladie. Le NRI peut représenter jusqu’à 1/3 de nos revenus.
(Cela s’ajoutera à la mise en place du jour de carence).
Solidarité avec nos collègues malades, et avec nous-mêmes, nos cancers à venir et nos grippes  ! !
4) Aucun montant, aucune enveloppe n’ont été présentés, négociés avec vos représentations du personnel.
La certitude et la confirmation que l’administration a  mené en bateau les partenaires sociaux tout le long des pseudos « concertations ».
En aucun cas, cette délibération  ne peut se prévaloir de l’accord de la CGT sur ce projet
5) un classement des agents dans des fiches métiers aléatoire et anti statutaire.
Qui peut dire qu’il a été concerté pour la constitution de ces fiches et pour son classement dans sa fiche métier ?
 
Même pire : des agents ont été classés dans des fiches métier inférieures à leur grade et cadre d’emploi. Situation totalement anti statutaire.
 
De nombreux agents ne reconnaissent pas leur fonctions dans les fiches métiers distribuées.
Aujourd’hui, en CTP, encore une fois la CGT-CD91 votera à nouveau contre ce projet de délibération profondément injuste.
 
******
C’est tous ensemble que nous devons démontrer l’injustice de ce système de NRI mis en place et son inefficacité.
Alors faites circuler l’information dans vos réseaux, échangez, faites savoir,  parlez-en autour de vous
Saisissez le TRIBUNAL ADMINISTRATIF, la CAP, le Président pour des recours gracieux
Contactez-nous dans vos démarches pour vous venir en appui et être informés, Donnez-nous vos bonnes idées.
 
Mobilisons-nous !
 

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *