Démission de tous les élus du personnel CGT, CFDT et FO en CAP, le 28 juin 2018.

L’ensemble des représentants du personnel CFDT-Interco, CGT-CD91 et FO, élus en CAP, a démissionné ce jour avant la tenue de la séance.
Pour la première fois au sein du  département de l’Essonne, l’absence de dialogue social au sein de notre collectivité a contraint l’ensemble des élus d’une instance paritaire à démissionner collectivement de leur mandat.
Dans l’intérêt de tous les agents, nous ne souhaitons pas cautionner des pratiques qui pénalisent vos carrières.
Déclaration commune lue ce jour aux élus représentants de la collectivité et à l’administration
Nous, élus représentants du personnel des syndicats CFDT-Interco, CGT-CD91 et FO , élus en CAP A, B et C, constatons que cette CAP est une  fois de plus significative de l’absence de dialogue social au sein de notre collectivité.
A plusieurs reprises, nous vous avons alerté sur le non-respect des règles de fonctionnement de la CAP et sur des pratiques occultes voire abusives.
A nouveau, les éléments communiqués pour cette CAP ne permettent en aucun cas aux élus du personnel d’exercer leur rôle et d’assurer une équité de traitement pour les agents.
Une fois de plus, les critères d’éligibilité à être sur la liste d’aptitude ont été définis par la seule autorité territoriale, sans aucune concertation ni même information aux élus représentants du personnel.
Une fois de plus, les dossiers transmis hors délai ne nous permettent pas d’analyser comment vos critères sont appliqués et à partir de quels éléments factuels la liste d’aptitude serait dressée.
Une fois de plus, nous ne disposons pas des éléments nous permettant de nous prononcer sur chaque proposition et de nous assurer que chaque dossier est traité avec impartialité.
Une fois de plus, l’organisation de cette CAP ne nous permet pas de voter en notre âme et conscience à partir d’éléments objectifs.
Dans ces conditions, l’ensemble des élus représentants du personnel CFDT,CGT et FO , se voient dans l’obligation de démissionner de leur mandat en CAP afin de ne plus cautionner les dysfonctionnements et irrégularités constatés à répétition et qui portent atteinte au déroulement de carrière de nos collègues.
A lire aussi :  démission des élus du personnel en CAP : la vérité http://cd91.reference-syndicale.fr/wp-admin/post.php?post=3992&action=edit
 
 
 
 
                       

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *