Prime ou déprime

 Les paies d’Août sont arrivées. le suspense insoutenable arrive à son terme.Avez vous été retenu (e) pour recevoir le CIA, la « prime au mérite » ?

Au Conseil départemental de l’Essonne, on pousse les agents à « dépasser (leurs) objectifs et faire preuve d’un engagement exceptionnel pour faire l’objet d’une proposition d’une part individuelle de CIA« .  Cette prime « au mérite » versée hypothétiquement à condition que vous soyez retenus, est elle une bonne idée ?

Les conséquences inévitables de ce système

Rupture de l’égalité par la mise en concurrence systématique.Le collègue devient un ennemi et sa « réussite » un danger. La vie d’équipe se transforme en compétition sportive généralisée avec distribution des médailles aux plus « méritants » et stigmatisation des autres.

Mise à mal des valeurs qui fondent la fonction publique , comme concourir à l’intérêt général.

Remise en cause de l’exercice désintéressé de la fonction et des missions. Ce n’est plus l’intérêt général qui est visé mais les intérêts particuliers de l’agent. L’agent sera tenté de s’orienter vers des activités facilement évaluables et visibles au détriment des activités moins chiffrables et pourtant essentielles aux populations.

Êtes-vous d’accord avec cette prime ? Vous sentez vous moins performant que les collègues ? Vous sentez vous plus performant ? Cela vous rend-il mal à l’aise vis à vis de vos collègues ? Est-ce normal de se taire ?

L’évaluation n’est pas objectivable. Elle contient nécessairement de l’arbitraire. La rémunération de l’agent risque de dépendre plus de la nature de la relation avec son chef que de son travail réel.

L’obligation de résultats exonère l’employeur de son obligation de moyens. En cas de « résultats insuffisants », comment déterminer si c’est du fait d’« une insuffisance professionnelle » ou bien  de moyens insuffisants et/ou d’une organisation défaillante. Et dans tous les cas, de quels résultats parle-t-on ?

Que va-t-il falloir faire l’année suivante pour obtenir peut-être de nouveau cette prime ? Dépasser encore les objectifs qu’on avait déjà dépassés ? Faire encore plus d’heures supplémentaires non payées ?    Sur le plan économique, cela en vaut-il la peine ? 100 heures supplémentaires pour 400 euros de prime sont donc payées…4 euros de l’heure ! Avec quelles conséquences pour la santé et la vie de famille ?

A titre d’information, nous vous transmettons à nouveau la gradation (en PJ) ayant servi de base à ces primes et à leur montant.  Avez-vous eu connaissance de cette  note ? Et de son adéquation avec la prime si vous l’avez eue.

lettre de recours

Gradation

Comme d’habitude, cliquez sur les liens puis sur les images pour télécharger les documents.

 

 

 

 

 

 

Que va-t-il falloir faire l’année suivante pour obtenir peut-être de nouveau cette prime ? Dépasser encore les objectifs qu’on avait déjà dépassés ? Faire encore plus d’heures supplémentaires non payées ? Sur le plan économique, cela en vaut-il la peine ? 100 heures supplémentaires pour 400 euros de prime sont donc payées…4 euros de l’heure ! Avec quelles conséquences pour la santé et la vie de famille ?

Une nouvelle étude montre que les employés qui déploient trop d’efforts au sein de leur travail se sentent généralement plus mal en ce qui concerne leur bien-être mais se sentent aussi freinés dans leur carrière.

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *