LA FILIÈRE TECHNIQUE

Force est de constater que recrutement et  déroulement  de  carrière  sont  toujours  plus  tirés vers le bas.  Cela  se  confirme  pour  les  trois cadres d’emplois : agents  de  maitrise,  techniciens et ingénieurs.

POUR  LES  AGENT.E.S  DE  MAITRISE  :  UNE  SITUATION PROCHE  DE  L’ABSURDE 

Le résultat de la réforme de 2017 est loin d’être à  la  hauteur  de  la  reconnaissance  du  premier maillon de l’encadrement.  Seul un faible saupoudrage indiciaire a été obtenu. de plus, dans certains cas, les agents nommés agents de maîtrise peuvent avoir leur  rémunération bloquée pendant 7 ans.

Plus que jamais, nécessité de passage en catégorie B

L’encadrement d’équipes composées d’agents spécialisés, l’organisation du travail, la qualification des technicités spécifiques, l’expérience du terrain justifient sans équivoque le positionnement de ce cadre d’emploi en catégorie B.

Nous constatons tous les jours le glissement des responsabilités des cadres B vers les agents de catégorie C mais sans aucune reconnaissance.Le passage en catégorie B valorise la réalité des jeunes ayant obtenu des baccalauréats techniques ou technologiques à l’embauche, par concours, dans la fonction publique territoriale.

La CGT revendique:
  • Le passage des agents de maîtrise en catégorie B sur 2 grades (agent de maîtrise et agent de maîtrise principal)
  • Une revalorisation indiciaire
  • la reconnaissance des métiers d’encadrement de proximité

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *