Compte-rendu de la parodie du CTP du 12 mai 2020

Souvenez-vous, lors du dernier CTP, les organisations syndicales avaient voté à l’unanimité CONTRE les mesures de gestion, ce qui a obligé les élus à organiser un nouveau CTP conformément à la législation.

Ce CTP s’est tenu une nouvelle fois en Visio conférence le 12 mai 2020.

La séance a été vite expédiée par le collège des employeurs où même leurs soupirs d’exaspération ont été entendus !

L’élue, présidente de cette instance, confirme que tout est déjà décidé, et rejette toute négociation.

La CGT constate une nouvelle fois :

  • La non reconnaissance du télétravail, malgré tous les efforts des agents attachés à leurs missions de continuité de service public,
  • La non reconnaissance du travail des agents de terrain venus en présentiel moins d’un jour par semaine et qui, pourtant, ont pris des risques majeurs.

La CGT revendique l’octroi de la prime exceptionnelle à tous les agents qui se sont investis lors de cette crise sanitaire,

La CGT demande que le télétravail soit pérennisé et que les modalités d’organisation soient négociées avec les organisations syndicales,

La CGT demande une réelle valorisation du télétravail notamment par le versement d’un forfait de 50€ mensuel pour les frais engagés par les agents tel que le prévoit le cadre juridique.

 

Les points suivants n’ont pu être abordés, l’élue ayant mis fin à la réunion au bout d’1h 30 de discussion :

  •  Les congés et RTT : la CGT rappelle que la collectivité n’a aucune obligation d’appliquer ces mesures, d’ailleurs d’autres collectivités ont fait le choix inverse.  La CGT reste opposée à cette double peine.
    De plus, la CGT constate une disparité d’application entre les services.
  • Les jours de fermeture et horaires : L’Administration profite de cette crise sanitaire pour revenir sur les jours de fermetures imposés et votés en assemblée, notamment le lundi de pentecôte.
    Cette crise lui permet également de tenter, sans vote en CTP, de modifier les horaires de certains services

La CGT a bien évidemment voté CONTRE ces mesures de gestion.

La CGT constate que le CTP, comme l’Assemblée départementale ne sont que des chambres d’enregistrement, tout étant déjà décidé et mis en place.

 Le message de l’autorité territoriale est clair : CIRCULEZ, IL N’Y A RIEN A VOIR !!!!!

 

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.