Syndicalisation : le travail a plusieurs visages, la CGT a le vôtre

Nous traversons une période de crise inédite. Les bouleversements qu’elle engendre pèsent sur notre quotidien, sur nos conditions de travail, et interrogent notre avenir.

La méthode choisie pour imposer les réponses unilatérales censées y répondre nous donne souvent le sentiment d’être impuissants.

Comment intervenir sur les choix qui nous touchent directement ? Comment agir pour maîtriser notre avenir ?

La réponse n’est pas simple. Une chose est sûre : chacun d’entre nous détient une part de la solution. Beaucoup dépend de ce que nous sommes capables de faire ensemble pour que nos intérêts soient défendus, que notre avis soit entendu, que les revendications élaborées ensemble trouvent une issue positive.

La première question à laquelle il nous faut répondre est celle de notre nombre.

Nous avons besoin d’être plus de têtes, plus de bras. Nous avons besoin que la CGT devienne plus forte, qu’elle s’ouvre à toutes celles et tous ceux qui le souhaitent. Qu’elle s’installe dans le quotidien de travail de tous, partout. Vous y avez toute votre place, tels que vous êtes. La CGT est une somme de différences, qui donne vie à une même passion, qui se nourrit des valeurs de justice, de solidarité, de démocratie, d’antiracisme.http://cd91.reference-syndicale.fr/se-syndiquer/

Syndicalisation_flyer-ok

La CGT a vocation de défendre les intérêts individuels et collectifs des salariés. Dans un contexte de recherche de « réduction du coût du travail », nous constatons que nous n’avons pas les mêmes intérêts que nos employeurs. Nous pensons que si nous prenons nos affaires en main, nous pouvons faire changer les choses. Dans beaucoup de services ou d’entreprises, l’action collective a permis des avancées en matière de salaires, de conditions de travail, de lutte contre la précarité… Force est de constater que plus les syndiqués sont nombreux, plus l’ensemble des préoccupations sont embrassées par le syndicat, c’est-à-dire les syndiqués pris collectivement.

Être syndiqué, c’est apporter ses connaissances, ses compétences au collectif. Tu prendras la place que tu auras envie de prendre, avec le degré d’investissement qui sera le tien. Tous les salariés ont leur place dans le syndicat. Chacun compte pour un et ce sont les adhérents qui décident dans le respect de la démocratie et des statuts de l’organisation.

Être syndiqué, c’est aussi et surtout être acteur de l’amélioration des conditions de travail et de vie au travail.

L’adhésion à une organisation syndicale est une démarche individuelle et confidentielle. En aucun cas, la CGT ne communique ni ne transmet les informations sur ses adhérents.

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.