LETTRE OUVERTE A MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL GENERAL DE L’ESSONNE : alerte DRH

stop-rouge

Monsieur le Président,

La DRH est au cœur de toute collectivité. Elle est en lien avec chacun d’entre nous, tout au long de la carrière, que ce soit pour notre recrutement, notre paie, notre évolution professionnelle ou notre départ en retraite.

Aucune collectivité ne peut fonctionner sans une DRH solide, présente et stable.

Mais depuis quelques années, on assiste à une véritable hémorragie au sein de cet organe pourtant essentiel au fonctionnement de notre collectivité.

Un tiers de postes découverts, un turn-over incessant, des outils obsolètes et des réorganisations successives et incohérentes qui essoufflent les équipes et maltraitent les agents.

Les agents de cette direction sont surchargés, ils doivent remplacer plusieurs postes à la fois jusqu’à l’épuisement, les nouveaux recrutés doivent être opérationnels sans même un temps de formation ou d’observation, et les agents de la collectivité sont de plus en plus mécontents, faute d’obtenir une réponse sur des questions aussi importantes que leur carrière ou leur retraite.

Il est temps d’agir, pour permettre aux équipes de travailler dans de bonnes conditions.

Il est temps d’agir, pour apporter enfin une réponse aux sollicitations des agents de la collectivité, pour les accompagner dans leurs projets d’évolution, de formation ou de passage à la retraite.

Il est temps d’agir, pour doter la DRH des moyens nécessaires à la réalisation des grands projets de la collectivité.

Il est temps d’agir, pour soutenir nos collègues en grande souffrance au sein de cette direction.

La CGT exige :

– une politique de recrutement de grande ampleur pour que tous les postes soient pourvus,

– des conditions de travail sereines et adaptées pour mettre fin à ce turn-over permanent au sein des équipes,

– une augmentation du nombre de postes pour le service carrière paie et le pole retraite, pour améliorer la réponse aux agents du département.

Les économies tant souhaitées par les élus ne peuvent se faire au détriment des agents de cette collectivité.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de nos salutations distinguées.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.