Vivons nous au Pays des Merveilles au CD91 ?

La CGT  a lancé sa campagne « Et si nous prenions le pouls de nos services départementaux » le 1er mars… .http://cd91.reference-syndicale.fr/2021/03/et-si-nous-prenions-le-pouls-de-nos-services-departementaux/

Dans son courrier du 23 mars 2021, monsieur le Président du Conseil départemental de  l’Essonne répond et nous le remercions de cette courtoisie. Nous vous joignons cette  réponse.

:Réponse durovray mars 2021 CGT

Il nous parle du déploiement de 2000 PC portables permettant le nécessaire recours au télétravail…alors même que dans de nombreux services les organisations du travail actuelles ou les décisions sans appel d’encadrants exigent que la plupart des agents  reviennent en fait en présentiel la plupart du temps.
Quelques cas nous sont remontés d’agents travaillant en télétravail bien au-delà de leurs horaires (jusqu’à 22 ou 23 h parfois !!), sous la pression de leur conscience professionnelle  ou d’exigences de performance démesurées de leur encadrement.

Monsieur le Président du CD91 vante ensuite les 1,2 millions d’euros de CIA et CIC alors que les évaluations annuelles ont révélé un quota obligatoire de 20 à 30 % d’a gents « primés » et la démolition des autres lors de l’évaluation permettant de « justifier » ainsi leur éviction  de la prime…. La transparence vantée des critères d’attribution …. !!!!

L’activité intense de recrutement de 1100 agents en 2020 : combien de départs et pour quelles raisons, il ne le dit pas.

Il s’enorgueillit d’un dialogue social soutenu alors que ces réunions ne sont souvent qu’une mascarade, de l’information sans aucune négociation, une façon de faire perdre du temps aux représentants du personnel … Dialogue, c’est plutôt un monologue.

Ressources humaines : la DRH aurait été renforcée par les effectifs nécessaires. Visiblement, s’ils sont bien nécessaires, ils sont loin d’être suffisants. Les agents de la DRH sont à bout, en
épuisement professionnel ce que monsieur le Président ne veut pas voir.

Accompagnement des agents, Qualité de vie au travail : vous avez répondu par vos  affichettes. Esbroufe et affichage.

Par contre, nous sommes d’accord avec monsieur le président du CD91, les relations humaines sont le ferment de la cohésion des équipes, ce qui n’est pas appliqué partout : les  agents sont considérés comme des pions. Et il oublie (volontairement ?) les choix  d’organisation du travail qui sont la base de tout.

La surcharge de travail, l’intensification, les changements perpétuels et incompréhensibles, une politique purement gestionnaire et quantitative, certains « managers » locaux ou  centraux qui ne sont en fait que des contremaîtres préoccupés par leur carrière, d’autres qui ploient sans soutien sous une pression constante…voilà la réalité au CD91

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.