Grève aux Actualités Sociales Hebdomadaires : Victoire !

Communiqué de presse
Actualités sociales hebdomadaires : les grévistes obtiennent gain de cause

A l’issue d’une grève illimitée entamée le 2 janvier, la rédaction et les journalistes pigistes sont parvenus, ce vendredi 19 janvier, à un accord de fin de conflit avec la direction.

Grâce à sa détermination et ses nombreux soutiens, celui en particulier des professionnels du secteur social et médico-­social et des organisations syndicales CGT et SNJ, l’équipe des Actualités sociales hebdomadaires (ASH) a enfin obtenu les embauches qu’elle revendiquait pour continuer de produire un magazine de qualité dans des conditions de travail dignes.

Les négociations n’ont débuté que le lundi 15 janvier. Il aura fallu qu’une délégation de grévistes se rende au siège du groupe ATC de M.Grandidier à Metz, pour que la direction sorte du silence dans lequel elle s’était murée.

Rappelons qu’à l’issue de la première semaine de grève, le magazine n’a pas pu paraître. La semaine suivante, un numéro « double » qui n’a pas fait honneur à la réputation des ASH a été produit, avec la collaboration de la société Pixel Image, autre propriété de M. Grandidier. Un nouveau numéro réalisé dans les mêmes conditions devrait sortir en cette fin de semaine, avec un retard de bouclage d’un jour.

Nous avons gagné une bataille mais le combat n’est pas terminé : les embauches obtenues grâce à ce mouvement de grève sont des CDD qui permettront de revenir à un effectif de journalistes rédacteurs suffisant.

Dans le cadre du futur projet éditorial, nous resterons vigilants pour que le professionnalisme et l’indépendance des ASH soient préservés.

Les journalistes des ASH

 

Le périodique d’actualité sociale Actualités sociales hebdomadaires (ASH) était en grève illimitée depuis le 2 janvier. Depuis son rachat par le groupe Info6TM, le nombre de salariés de la rédaction a diminué de moitié en quelques mois (de 23 à 12 dont une journaliste sur le départ), et les demandes de remplacement restent sans réponse.

Les journalistes des ASH avaient déjà menacé de grève en septembre dernier, puis avaient adopté à l’unanimité une motion de défiance le 12 décembre dernier.

Leurs revendications ? Ils demandent que des embauches aient lieu pour que les effectifs de la rédaction soient maintenus au minimum à :
- 5 postes à temps plein au service juridique ;
- 4 postes à temps plein au service « terrain » ;
- 1,5 poste au service web ;
- 2 postes au service magazine.

Une pétition de soutien circule : https://www.change.org/p/soutien-aux-journalistes-des-ash-en-gr%C3%A8ve

Les grévistes demandent aussi de pouvoir faire appel sans obstacle à de nouveaux journalistes pigistes qui seront salariés de la société ASH publications. Aussi, ils réclament un interlocuteur aux ressources humaines, en remplacement de la salariée qui a quitté cette fonction. Ils demandent aussi à être reçus le 4 janvier prochain par le directeur général François Grandidier.

 

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *