Communiqué CTP

Le 30 juin 2022, lors du CTP, les élus CGT en CTP ont lu ce communiqué :

 

La CGT souhaite interpeller les élus du CD de l’Essonne sur l’état des effectifs dans la collectivité. Ce sujet est devenu désormais prioritaire et urgent.

Nous avons tous pu constater un nombre accru de postes vacants et découverts dans les services. La situation ne cesse d’empirer au fil des mois, les recrutements actuels ne permettant plus de pallier le départ des agents.
Les derniers dossiers présentés en CTP ont mis en valeur les difficultés de recrutement sur un certain nombre de poste et de métiers. L’administration propose désormais d’externaliser des missions, de multiplier le recours aux contractuels, et même de transformer les postes faute de personnel recruté.

Les conséquences de ces postes vacants sont inquiétantes. De plus en plus de sites doivent fermer leurs portes au public, et restreindre le service rendu à la population. 

Les agents travaillent dur pour atténuer l’impact de ce manque de personnel sur nos concitoyens, mais la situation est telle qu’ils ne peuvent plus à assurer leurs missions tout en remplaçant les postes vacants.
Qui peut aujourd’hui fermer les yeux devant l’état d’épuisement des agents de la collectivité, qui malgré leurs efforts, peinent à réaliser leurs missions avec une charge de travail sur leur propre poste déjà grandissante.
Certaines équipes atteignent un taux de 50 % de postes découverts.

Evidemment, nous ne pouvons que nous questionner sur l’avenir des services publics dans l’Essonne.
Alors que faire?
Allons-nous assister, impuissant, à l’effondrement de nos services publics en Essonne ?
Allons-nous attendre que toutes nos missions soient externalisées vers le privé, faute d’effectifs suffisants ?

La CGT considère que les services publics sont essentiels pour la population, en particulier pour les citoyens les plus fragiles. Ils ne doivent pas être bradés à des services privés.

Pour cela, il est nécessaire de nous questionner sur l’attractivité de notre collectivité. 
L’attractivité passe évidemment par une revalorisation des métiers, mais également par l’amélioration des conditions de travail. Chaque salarié souhaite travailler dans des conditions correctes, avec une charge de travail décente. L’amélioration des conditions de travail est un sujet prioritaire, et permettra d’éviter l’épuisement des agents actuellement en poste.

Par conséquent, la CGT demande aux élus d’ouvrir dès la rentrée de Septembre un chantier prioritaire autour du recrutement, autour d’une réelle revalorisation des métiers, et sur les conditions de travail actuelles dans les services les plus sinistrés. La CGT souhaite y être associée.

Nous demandons également qu’un état des lieux des postes vacants et découverts soit réalisé dans chaque direction et transmis aux OS.

Les agents se battent tous les jours pour maintenir un service public de qualité auprès de la population mais ils ont besoin que les élus leur donnent les moyens de le faire, qu’ils dépassent la seule logique comptable de la masse salariale pour enfin apporter les moyens suffisants au bon fonctionnement des services.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.